#11 – Bilan de Mon Voyage

Hello les Amis !

C’est depuis Menton et maintenant Barcelone que je fais le bilan de mon voyage.

# Points saillants de la GilNews #1

Qui dit bilan de mon voyage dit dans un premier temps, relire cette première newsletter envoyée le 10 Janvier !

1/ Les objectifs de mon voyage + le titre de ma première newsletter sous forme de citation
Le pourquoi de ce voyage + une liste succincte d’objectifs :
« J’ai terminé mi décembre une mission pour un client, mission que j’avais démarré il y a … 6 ans ! C’était donc le moment idéal de prendre du temps, de se faire plaisir, avant d’enclencher un nouveau projet. »

La fameuse citation :
« 3 mois c’est rien dans la vie mais ça peut changer la vie »

Au début de l’aventure, avant de partir, on vous dit ici et la qu’un tel voyage vous change.
Sur le coup, on se dit « bah non c’est bon… ça ne va pas m’arriver.. c’est pour les autres ça »
Et au fil des semaines, c’est plutôt des prises de conscience au fil de notre route qui fait que, si nous les acceptons, vont amorcer ce changement.
Et ces prises de conscience, j’en ai eu.

2/ J’ai de la chance d’être si bien entouré
Je démarrais mon voyage entre Toulouse et Auch sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle et une prise de conscience qui m’a éclatée à tronche. Je disais alors : « j’avais de la chance d’être si bien entourée. »

J’ai pu le vérifier tout au long de mon voyage, et notamment par le biais de cette newsletter.
Détail ci-dessous…

3/ Pourquoi (vous !) écrire
Je disais alors :

  • Garder une trace de mon voyage.
  • Un bon exercice à la fois sur la pratique de l’écriture mais aussi un exercice à tenir dans la durée.
  • Partager / Transmettre fait partie de mes valeurs : testons ce format !

Et donc le bilan de celle-ci :

  • Tout d’abord les chiffres : 10 newsletter envoyées sur ces 11 dernières semaines. Vous êtes 94 à la recevoir et en moyenne 75 à la lire !
  • J’ai tenu le rythme. Ce n’était pas régulier au jour prêt avec parfois 10/15 jours « de trous », dont d’ailleurs certains d’entre vous ne manquaient pas de me rappeler (gentiment) à l’ordre.
  • Agréablement surpris par les feedbacks spontanés sur le fait que « j’écrivais bien ». C’est dingue mon point de référence était l’expression écrite au lycée, où je vais être clair, mon style était loin de faire mouche.
  • L’excitation au moment d’appuyer sur le bouton rouge et ensuite de découvrir vos Emails, Sms, WhatsApp. Parfois juste un smiley, mais c’est cool aussi 😉. Souvent des encouragements à continuer à profiter de la vie !
  • Celle-ci fut aussi l’occasion d’échanger avec des personnes que j’avais perdu de vue ou n’avais pas l’habitude d’échanger tout simplement. Belles surprises !

# Et mon bilan alors !

Une bonne façon d’analyser une situation est de répondre tout simplement à des questions.
Vous allez les découvrir au fil de la lecture.
N’hésitez pas à m’en poser d’autres. Cela m’aidera sans aucun doute à voir mon voyage sous d’autres angles…

Question 1 : Comment ce voyage a impacté mes différents domaines de vie ?

  • Perso
    • Points positifs
      • Je l’ai fait ! Il y a 4 ans je partais pour la première fois en voyage seul. C’était dans l’Aveyron, entre Avignon et les Gorges du Verdon. Putain je me suis fait chier. J’avais atterri dans un Gîte, très bien au passage, mais à l’époque j’étais dans un autre état d’esprit. Beaucoup moins ouvert que je ne le suis aujourd’hui. Je n’allais pas forcément vers les autres. Et d’ailleurs les gens ne venaient donc pas à moi : ça devait se voir sur mon tronche que je n’étais pas à ma place. Aujourd’hui je suis donc parti dans un tout autre état d’esprit avec la ferme volonté de vivre de nouvelles expériences et faire de nouvelles rencontres et ça a marché !
      • Expérience Yoga au top. J’ai pratiqué en tout 8 séances de Yoga Ashtanga. On travaille les muscles en profondeur (mode gainage intensif), on s’étire et on respire. Je vais continuer !
      • Mes débuts à moto. Pour la petite histoire, cela faisait des années que je voulais m’y mettre, en particulier le trail et l’enduro. Pour moi c’est une façon de découvrir ou re découvrir des lieux avec évidemment un rayon d’action beaucoup plus grand. J’aime aussi la vitesse, les sports mécaniques et aussi faire le con ! Vous savez, ce moment au feu rouge où vous démarrez à fond, vous enchainez les rapports, vous poussez la machine à bloc. Oui c’est mon coté kéké mais j’assume pleinement ! Me reste à officialiser en passant le permis maintenant 😉
      • Lâcher prise. Je me revois encore, 5h du mat’, dans une voiture avec 3 nanas Thaïlandaises qui m’emmènent à 200km au nord de Bangkok. On se comprend pas. Tu te dis que le week end va être long. Et en fin de compte, tu souffles un bon coup, tu prends du recul, et tu renverses complètement la vapeur : tu souris, tu t’ouvres et tu te laisses aller !
      • Dessin. J’ai acheté une tablette + stylet à Toulouse au premier jour de mon voyage. Et je ne regrette pas ! Je prends beaucoup de plaisir à dessiner. Ça détend c’est dingue. J’aime aussi dessiner pour les gens. C’est un chouette cadeau je trouve un dessin… J’ai quelque souvenirs petit où mon père me déposait à un endroit, devant une structure, un engin, pour que je dessine et venait me chercher quelques heures après. Je photocopiais alors mon dessin et le distribuais à mon entourage. Lors de mon voyage, j’ai tendu la tablette à plusieurs de mes amis et c’est top à quel point les gens se l’approprient et ne veulent plus la lâcher. D’ailleurs 2 d’entres eux ont craqués et s’y sont mis 😉. Je vous ferais un tuto dans les prochaines semaines pour vous expliquer mon secret de dessinateur !
      • L’environnement est important. J’ai gouté à cette douceur de vie sur Bali. Ces gens souriants, dans la joie, la simplicité, dans l’instant présent. Je veux me rapprocher de cette douceur !
    • Points difficiles
      • J’ai repris la clope ces 2 derniers mois. En fait je le sentais venir depuis plusieurs mois. J’ai repris une clope en boîte à Zagreb. C’était une bonne soirée, pendant laquelle j’ai mis le feu sur la piste de danse. J’étais chaud. J’en ai repris une. Et aujourd’hui ? On verra. Je ne me prends pas la tête.
  • Famille
    • Points positifs
      • Être loin de ma famille m’a fait du bien. Aussi pour elle je pense. J’avais tendance à mettre le doigt dans des problèmes qui ne me concernent pas. Maria Elena emploierait les mots de « porter les sacs des autres » 😉. MAIS la famille c’est la famille. Je ne la laisserait jamais tomber. Par contre mon rôle n’est pas / plus de régler les problèmes, mais d’être à disposition pour questionner, challenger, accompagner les prises de décisions. Toujours avec le sourire !
  • Couple
    • Points positifs
      • J’ai rencontré de chouettes nanas sur la route. Des nanas curieuses, dans l’amour, la tendresse, leurs sourires, leur liberté, simplicité, avec leurs histoires, chemins et projets. Qu’est ce que c’est beau !
        Rester vrai, clair, entier et sincère. Ne pas être dans la stratégie. Mettre son ego de coté. Être dans l’instant présent.
    • Points difficiles
      • Être patient. Au plus profond de moi : j’ai soif d’amour. J’ai soif d’être amoureux. J’ai soif d’être aimé et de partager ma route. Vous allez me dire que c’est beau. Oui, mais du coup quand on croise une personne sur notre route qui semble correspondre à notre idéal, on se jette dessus. Et qui a envie de se faire jeter dessus hein ?! Je me marre mais ça fait un peu l’image du mec qui crève la dalle. Mais que les choses soient claires : ça n’a rien de sexuel. C’est aimer tout simplement. Du coup ma leçon est de rester dans l’amour, le vrai : aimer c’est donner, et vivre l’instant présent comme des enfants après tout. C’est la base. Et si nos énergies sont compatibles, la relation évoluera naturellement.
  • Social
    • Points positifs
      • Effet Newsletter. J’ai donc échangé avec la famille et les amis tout au long de mon voyage. Quels beaux messages d’attention. Merci à vous !
        Des belles rencontres. J’ai rencontré beaucoup de belles personnes. Ma mère début Mars s’inquiétait évidemment (on ne refait pas les mamans !) et je prenais du recul sur mon voyage et lui répondi, objectivement, que je ne faisais QUE de belles rencontres.
      • De la spontanéité. J’ai rencontré un tas de personnes, que ce soit le temps d’une cigarette (oups !) ou pendant plusieurs jours. Sourire et dire bonjour. La base !
  • Pro
    • Points positifs
      • J’ai ouvert le champs des possibles. J’ai clôturé mon activité de consultant avant mon départ car d’une part je ne voulais pas être parasité pendant mon voyage et surtout ne pas mécaniquement retourner dans celle activité à mon retour. C’est maintenant le moment de mettre à plat mes envies, mes besoins, mes forces et faiblesses pour me projeter dans une nouvelle aventure. Cette fois si sans (fausses) barrière.

Question 2 : Moment(s) où je suis le + fier ?
Quand mon ami Francois m’a posé la question, j’ai spontanément répondu mon ascension du Piton des Neiges.
J’en étais encore ému au moment où je l’expliquais à Francois.

Voici les raisons :

      • C’était dur et j’ai réussi. Didier, guide rando sur la Réunion m’a dit ces mots « Bravo car pas beaucoup de personnes y arrivent ».
      • L’audace de le faire seul. L’audace fait partie de mes valeurs. Pour rappel, j’ai cherché un guide mais trop cher. J’ai posté dans un groupe Facebook de la réunion mon projet mais personne n’était chaud.
      • Mon entourage est fier de moi.
      • Je l’ai fait d’une belle manière. Evidemment avec des doutes pendant cette ascension MAIS avec une bonne préparation que ce soit logistique, alimentaire et une intensité physique maitrisée. C’est mon coté amoureux des belles mécaniques qui parle.
      • Je me suis engagé et suis allé au bout.

Question 3 : Moment(s) où j’ai eu le + de bonheur ?

      • Être assis sur le trottoir après mon ascension du Piton des Neiges.
      • Revenir du yoga rincé, prendre mon petit déjeuner, m’allonger dans mon lit, profiter d’une large baie vitrée avec vue sur de grandes plantes, entendre le bruit d’une petite fontaine et me sentir profondément bien, relâché, et me dire qu’il n’est que 8h30 du matin !
      • Traverser les villages du Nord Thaïlande à moto et nous y arrêter pour échanger.
      • M’allonger dans les bras d’une nana sur une chaise longue à regarder les étoiles.
      • Passer du temps à découvrir une nana, apprendre d’elle, échanger, partager, la voir se détacher les cheveux, la trouver belle.

# Et maintenant je fais quoi ?!

Encore trop tôt pour me / vous dire précisément mes projets. Peut être reprendre la route un temps, peut être m’installer ailleurs. Je ne sais pas encore. J’en saurais plus les prochaines semaines : j’ai besoin de poser les options sur la table.

MAIS une façon d’y répondre est peut être de fermer les yeux et d’imaginer le bonheur :

      • Une maison au bord de l’eau, le soleil assez bas au loin. Les enfants qui jouent dans l’herbe. De l’encans parfume la maison. Une brise légère fait remuer les quelques voiles autour de la maison. Une maison ouverte sur l’extérieure avec de grandes baies vitrées. Il fait 30 degrés. Un grand lit avec vue sur la mer sur lequel je suis allongé avec ma femme.
      • Je suis en tong, short et t-shirt la plupart du temps.
      • Je me déplace en 2 roues, lentement, mais j’ai aussi un vieux 4×4 ouvert sur le tout et sans porte : une jeep willys.
      • Je réhabilite et construis des maisons pour accueillir des gens et leur faire gouter au bonheur.

Ensuite construire pour tendre vers celui-ci !

Merci à tous les amis de m’avoir suivi dans cette aventure.
Partager fait partie de moi et c’est donc avec plaisir que je vais continuer cette newsletter.

A très vite !

Bizzzz


# Le dernier dessin de mon voyage !

 » Toujours vivant  » – Plage de Boucan Canot sur l’Île de la Réunion

En arrivant sur l’Île de la Réunion, je me suis posé dans ce petit restaurant représenté sur la gauche : La Boucantine. C’est à Saint Gilles les Bains, sur la côte Ouest. Le restaurant donne sur la plage et donc avec vue sur l’Océan.
C’est mon premier contact avec cette île.
J’ai remarqué cet arbre, sur l’extrémité droite de la plage.
Visiblement vieux, tordu à cause du vent, MAIS «  Toujours vivant  » !


# Pour finir, une petite vidéo recap de mon voyage !

Les lieux, dessins, rencontres (malheureusement pas toutes !), messages, ma tronche évidemment, …
A écouter avec le son !
Une de mes musiques préférée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*